Calendrier

<<  Septembre 2020  >>
 Lu  Ma  Me  Je  Ve  Sa  Di 
   1  2  3  4  5  6
  7  8  910111213
14151617181920
21222324252627
282930    
Une baignade hivernale à Covatannaz
Jeudi, 26 Février 2009 18:31

7826.jpgRendez-vous le 31 janvier 2009 à Vuiteboeuf (VD) avec Alex, Klaus et Didier. Après un petit café, nous empruntons le chemin forestier qui remonte les Gorges de Covatannaz, pour atteindre les grottes. La spéléo commence avant de rentrer sous terre : il faut escalader, ramper, contourner les arbres récemment tombés. Après une petite demi-heure de marche, nous arrivons aux pieds des falaises où se trouvent les grottes. Séance de « culs nus » dans la neige pour enfiler tout le matos : néoprène, combi spéléo, baudrier,…

 

7751.jpg7738.jpg

Premier objectif : la Grotte de la Gande-Poule. Après une approche sous une énorme pendeloque de glace, nous arrivons à la grotte. Nous laissons dehors le froid hivernal et pénétrons dans la chaleur terrestre, mais pas pour très longtemps. A 120 m de l’entrée, le siphon 1 est plein ! Nous sommes donc contraints à ressortir et attaquer le deuxième objectif.

 

 

7784.jpg

7815.jpgDeuxième objectif : la jonction entre la Grotte du Vertige (ou Fontanet) et la Grotte des Lacs. Avec le froid, la vire et le rappel d’accès sont vite équipés et franchis. Nous arrivons dans la magnifique Grotte du Vertige. Cette entrée presque triangulaire de 3x3m s’ouvre à 15 m du sol. Nous remontons la galerie principale en faisant quelques photos des lacs. Arrivés à l’intersection galerie principale / galerie des 24 sauveteurs / Boyau Ouest, les ventres commencent à crier et nous les calmons avec un petit pique-nique.

7793.jpgNous repartons ensuite pour rejoindre la Grotte des Lacs par la Galerie des 24 Sauveteurs. Ce passage est très boueux et aquatique. Nous terminons déçu sur un siphon : le niveau doit être trop haut pour permettre la jonction. Mais sur le retour, nous remarquons une petite galerie équipée d’une corde. Nous remontons ce ressaut très boueux et étroit où l’on se sent « comme une merde dans un colon » pour jonctionner avec le Réseau supérieur des Lacs. La Grotte des Lacs est formidable. Après un cours passage « à sec », on retrouve une rivière avec une succession de lacs et de voûtes mouillantes. 7831.jpgNous arrivons au P8 et le descendons. Juste au pied de ce puits, se trouve un passage clé de la cavité : une apnée sous une lame rocheuse donne accès à la zone des voûtes mouillantes et permet de ressortir par la Grotte des Lacs. Après cette plongée nous remarquons que le niveau d’eau est haut et que les voûtes sont difficiles à franchir, surtout qu’aucun de nous ne connaissait la cavité. Nous décidons de ne pas sortir par la Grotte des Lacs et de rebrousser chemin. La sortie se fait rapidement, même si nous prenons le temps de contempler à nouveau les concrétions du Réseau supérieur et de ne pas déranger la chauve-souris de la Grotte du Vertige. 7827.jpg7782.jpg

 

Arrivés à l’extérieur, nous nous dépêchons de déséquiper et de nous changer, car nous sommes trempes et il fait très froid.

 

 

Personnellement, j’ai trouvé les cavités visitées très variées et sympathiques (surtout les passages aquatiques). Nous avons tous éprouvés un réel plaisir à parcourir ces grottes.7797.jpg

                                                                                                              Participants: Alex, Klaus, Didier

Didier (texte et photos)