Calendrier

<<  Septembre 2019  >>
 Lu  Ma  Me  Je  Ve  Sa  Di 
        1
  2  3  4  5  6  7  8
  9101112131415
16171819202122
23242526272829
30      
Camp en L'Au
Lundi, 17 Août 2009 00:00

Tout ce qui faut pour faire un magnifique camp !

 

 

 

 

Le mythique chalet de L’Au, le beau temps, les habitués, les nouveaux, les bananes zeufflées et bien sûr de la superbe spéléo étaient au rendez-vous lors du camp spéléo 2009.

 

 

 

 

Dimanche 9 août 2010

Après deux jours de préparation et trois montées, le chalet est prêt. Pour débuter la camp, nous sommes cinq : Cyril, Joël, Klaus, Hubert et Didier.

 

Lundi

Cyril, Joël, Klaus et moi faisons une visite de courtoisie au Francis. C’est la première fois pour Klaus. Nous en profitons pour rééquiper le puits de l’Ecaille, afin d’éviter la cascade en cas de crue, et nous descendons un peu de matériel pour les prochains jours.

Le soir, des jurassiens (les amis du berger) ont envahi le chalet avant notre retour. Heureusement, se sont des bons vivants et ils sont venus avec une multitude de spécialités et de bouteilles.

 

Mardi

Journée tranquille pour récupérer des efforts de la veille (ou décuver de la soirée pour Hubert).

Nous nous employons quand même à continuer la désobstruction du Gouffre de la Mort et d’une perte proche du chalet.

 

Mercredi

De retour au Francis pour une grosse sortie. Cyril et Joël topographient une galerie annexe au bivouac, pendant que je mine une étroiture très difficile dans le boyau d’accès à la Galerie Rouge. Après le tir, nous nous retrouvons et continuons la descente.

Avec Cyril, nous profitons des accus pour améliorer l’équipement du puits Rackham le Rouge. Ce puits en forme de banane, se trouve à la charnière d’un synclinal déjeté. Au sommet, le pendage et la galerie sont inclinés à 45°, alors que 70m plus bas, ces mêmes strates sont verticales. Son volume et la couleur foncée des Couches Rouges créent une atmosphère très impressionnante. Au fond, quelques trous sont percés pour éventuellement agrandir une étroiture aquatique en cas de secours.

 

Jeudi

Arrivée de Michèle, Jean-Claude, Alex et Sonia. La journée est consacrée au chalet : bois, réparations diverses et … abattage du mât du drapeau !

C’est avec raison, mais pincement au cœur, que certains ont fait tombé notre point de repère de 12m de haut. En effet, la ficelle avait cassé et il fallait monter au sommet pour la remettre en place. Mais des signes de corrosions importantes dissuadaient tout le monde d’y grimper. Après discussion et un coup de meule plus tard, le mât se rompait en petits morceaux durant sa chute. Le ciel est vide, mes les idées pour le remplacement ne se font pas prier !

 

Vendredi

Alex, Michèle et Joël, accompagnés par Jean-Claude et Wilfred partent pour le gouffre des Creux. Michèle et Joël topographient alors qu’Alex gélifie.

Pendant ce temps, Cyril et moi, partis tôt pour le Francis, effectuons le relevé topo de la Galerie Rouge et du puits Rackham jusqu’à -275. Le dessin sera pour demain. Nous rejoignons le bivouac et préparons le souper et les hamacs. C’est la première fois que nous dormons dans le Francis, mais c’est plutôt concluant : bon repas, petit coup de rouge et gros rires avec les habituels aléas des nuits souterraines. Par exemple, Cyril effectue un triple esquimautage en hamac et se retrouve suspendu en chaussettes au dessus de 20cm de boue.

 

Samedi

Après 8h de sommeil, nous quittons le campement pour dessiner l’habillage des mesures de la veille et améliorer l’équipement. Nous en profitons pour faire une pointe à -300. Magnifique.

De retour au bivouac, en même temps que l’équipe de soutien (Alex, Benjamin, Joël), nous mangeons et ressortons tranquillement, après 30h sous terre.

Le soir, grosse raclette avec toute l’équipe.

 

Dimanche

Nous rangeons, nettoyons et retournons chez les gens normaux.

Vivement la semaine du 15 août 2010

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Didier (photos : Didier)